Témoignages: Ingénieur-e HES en géomatique

Témoignages

Après 4 ans de pratique professionnelle et d'activités dans le monde de la géomatique, un constat s'impose à mes yeux: que ce soient les bureaux d'ingénieurs, les collectivités publiques ou les divers partenaires de l'aménagement et de la construction; tous utilisent et ont besoin des compétences variées de l'ingénieur en géomatique.

Actuellement, je travaille dans un bureau privé de géomatique du nord vaudois - Bourgeois & Rudaz SA - où je suis chef de projet pour des mandats dans les domaines des améliorations foncières, de la mensuration cadastrale officielle et des systèmes d'informations géographiques. Mes activités sont la gestion de projet, la recherche et la mise en oeuvre de méthodes de travail adéquates, l'évaluation des coûts et la répartition des tâches aux collaborateurs selon leur formation.

L'enseignement dispensé dans la filière de géomatique de la HEIG-VD vous préparera à affronter des cas concrets dès la fin de vos études car c'est une formation axée sur la pratique professionnelle. Pour notre profession, en constante évolution depuis qu'elle a pris le train de l'informatisation, il est indispensable de pouvoir bénéficier de l'expérience acquise dans les nouvelles technologies par des «jeunes pousses» désireuses de partager leur savoir avec les membres des entreprises qui les accueilleront.


David Varidel
Ingénieur HES en géomatique
Bourgeois & Rudaz SA
Vallorbe et Yverdon

Le souci de la plupart des jeunes est souvent de trouver la formation qui leur convient et dans laquelle ils puissent s'épanouir et se sentir à l'aise. Pour ma part, la géomatique correspond tout à fait à mes attentes. En effet, cette branche ouvre de nombreuses portes et perspectives d'avenir, de même qu'un nombre varié de possibilités de travail, que ce soit dans les bureaux privés, les grandes entreprises ou encore les administrations cantonales ou fédérales. Il ne s'agit pas seulement d'établissements dont les activités sont axées typiquement sur les pratiques classiques de la géomatique, mais également de secteurs en plein développement et en devenir qui recherchent des compétences particulières.

Il est clair que pour pouvoir exercer sa profession, il faut parfois avoir le courage de s'exiler outre-Sarine ou voire même plus loin, mais le bénéfice que l'on en retire est très positif et peut déboucher sur une expérience passionnante.

Aujourd'hui encore, si je devais refaire un choix quant à mon orientation professionnelle, j'opterais sans aucun doute à nouveau pour cette formation. L'enseignement dispensé en géomatique est vraiment de grande qualité et offre une large palette de connaissances et d'activités diversifiées passablement orientées vers l'aspect pratique. Il offre également à l'ingénieur les bases nécessaires pour entreprendre et assumer la responsabilité d'un certain nombre de tâches tout au long de sa vie professionnelle.

Anita Vuagniaux
Ingénieure HES en géomatique
Office Fédéral de la Topographie
Wabern