Projet européen ORION


orion
orion-projet

Un projet européen qui a de l’avenir

 

Chaque année, on compte environ 239 millions de tonnes de déchets organiques produits par l’industrie agro-alimentaire en Europe. Pour les entreprises produisant entre 5000 et 50'000 tonnes de déchets organiques, la digestion anaérobie est une option potentiellement rentable. En revanche, les entreprises de plus petite taille se débarrassent de leurs déchets organiques par incinération ou en centre d’enfouissement. Or, ces méthodes sont coûteuses, mauvaises pour l’environnement et les réglementations vont dans le sens d'un tri à la source et d'une valorisation de ces déchets.

Développer un système de digestion anaérobie novateur, accessible aux entreprises produisant de plus petites quantités de déchets organiques est l’objectif visé par le projet européen ORION, réunissant les compétences de 20 partenaires provenant de divers pays, le tout coordonné scientifiquement par l’institut de Génie Thermique (IGT) de la HEIG-VD, avec son unité des Systèmes Industriels de Bioénergie (SiB).

Cette méthode représente alors un gain considérable en tout point. Les PME de l’industrie agro-alimentaire pourront à la fois diminuer leur coût de traitement des déchets organiques et optimiser leurs conditions d’hygiène sur site. D’un point de vue environnement, le système permettra de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre. Un autre avantage non négligeable pour l’environnement réside dans le fait qu’il transforme les déchets en biogaz à 60% de méthane utilisable pour la production d'eau chaude et d'électricité.

Trois sites pilotes devraient tester une machine de digestion d’une capacité de 3m3 dès cet automne.

Contact : Prof. Jean-Bernard Michel

jean-bernard.michel@heig-vd.ch





 

Contacter l'institut
Retour