Micro-pile à conversion de la chaleur humaine

Ce projet exploite des technologies de nanostructuration « low-cost » pour intégrer des micro-piles, convertissant la chaleur humaine en électricité, au sein de systèmes à très faible consommation. Ce type de dispositif, sans aucune partie mobile et utilisant une source de chaleur permanente, est idéal pour des systèmes nomades nécessitant une grande autonomie et des durées de vie importantes. Le dispositif intégré à fait l’objet d’une étude afin de spécifier les facultés de captation et de stockage de l’énergie électrique ainsi produite.


La réalisation de micro-générateurs thermoélectriques (µ-GTE) flexibles est réalisée avec des techniques de nanostructuration peu dispendieuse (croissance électrochimique dans des membranes polymères poreuses : technique « template synthesis ») de matériaux éco-compatibles (Fe, Ni, Cu,…). Cette technologie se substitue aux matériaux thermoélectriques conventionnels, hautement toxiques (Te, Bi,…).
Des géométries spécifiques sont réalisées par des techniques de lithographie conventionnelles. Un packaging dédié assure une transmission optimisée de la chaleur humaine vers les µ-GTEs. Dans un futur proche, un dispositif micro-électronique intégré garantirait la gestion intelligente (CPMU : Clever Power Management Unit) de l’énergie électrique : captage, stockage et régulation.  Ce thermo-générateur électrique complet pourrait alors alimenter un dispositif fonctionnel à très basse consommation. Les divers éléments sont intégrés en un démonstrateur, qui valide d’ores et déjà une bonne partie du concept.

Contact : laurent.gravier@heig-vd.ch


 Contacter l'institut

Retour