Tube à Rayon X robuste, novateur et rentable

Ce projet, financé par le réseau de compétence RCSO ISYS, a permis à l’équipe du Laboratoire d’Applications de la Physique et des Technologies Emergentes (MNT-LAPTE) de réaliser une nouvelle génération de tubes à rayon X valorisés par la future création de la start-up nXRS.

En effet, les tubes RX sont très utilisés en médecine. Le principal défaut des dispositifs actuels réside dans l’utilisation d’un filament chaud pour émettre les électrons desquels émergeront les rayons X. Ce filament ressemble à celui des anciennes ampoules à incandescence : il finit inévitablement par brûler. Or la substitution d’un tel organe coûte actuellement le quart du prix du tube RX complet, soit environ 20’000 francs.

La nanotechnologie permet de résoudre ce problème. En effet, en utilisant de petites particules de fer, on peut faire croître sur le filament des nanotubes de carbones, une sorte de minuscules poils mille fois plus minces qu’un cheveu. Ces objets possèdent la remarquable propriété d’émettre des électrons à froid.

Le filament n’a donc plus besoin d’être chauffé et par conséquent il ne brûlera jamais. Ainsi, le remplacement du filament n’est plus nécessaire et la durée de vie du tube à rayons X s’en trouve de ce fait considérablement allongée.

Contact : mirko.croci@heig-vd.ch