Lauréats 2021

L’entreprise Choba Choba
Choba Choba (en quechua : « Je t'aide, tu m'aides ») produit du chocolat de qualité - et améliore les conditions de vie des 35 familles de cultivateurs de cacao concernées grâce à un modèle commercial totalement intégré verticalement. Le cacao est cultivé sur les 100 hectares de terres de l'entreprise en Amazonie péruvienne et les cultivateurs de cacao sont actionnaires et donc co-entrepreneurs de la start-up suisse.

Quelle fut votre première réaction à l’annonce de votre trophée ?
A l’annonce des lauréats, c’est tout d’abord une grande fierté que nous avons ressentie. Nous avons immédiatement communiqué la nouvelle aux agriculteurs au Pérou qui partagent évidemment cette fierté ainsi que tous nos remerciements aux membres du jury pour leur confiance et leur soutien.   

Que représente ce Prix pour votre entreprise/organisation ?
Choba Choba est le prototype d’un nouveau modèle d’entreprise que nous construisons et améliorons au jour le jour, main dans la main avec les agriculteurs. C’est un parcours complexe, jalonné de défis et nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir. Ce prix renforce donc notre conviction que nous sommes sur la bonne voie, et nous motive encore un peu plus à démontrer que le chocolat peut et doit être une source de bonheur et d’impact positif pour tous.

L’association Bioterra
Le projet "Garten Kind » de l'association Bioterra offre aux enfants une plateforme unique pour s'impliquer activement dans le jardinage. Les enfants en âge d'aller à l'école primaire font l'expérience de la nature dans des jardins biologiques, dans le cadre de 65 cours saisonniers et d'après-midis de jardinage ouverts dans toute la Suisse. Le programme comprend également des cours de jardinage conformes au programme d'études 21 pour les écoles ainsi que des formations continues pour les adultes sur le thème du jardinage avec les enfants.

La coopérative SucréSalé
La coopérative SucréSalé propose à travers ses deux restaurants (la Crêperie SucréSalé et le Restaurant gare à toi) des produits issus de la culture biologique, régionaux et « faits maison ». Sans but lucratif, la coopérative emploie des personnes en difficultés sociales.

A votre sens, quels symboles reflètent ce Prix Suisse de l’Éthique 2021 ?
Ce fut une belle surprise et nous sommes très touchés par ce prix. Il y a 10 ans, nous avions déjà obtenu un prix tel que celui-là, c'est une visibilité importante qui met en avant la responsabilité et le sens que l'ont cherche à donner à nos pratiques et à l'ensemble de nos entreprises.

Que représente ce Prix pour votre entreprise/organisation ?
Ce prix vient renforcer notre engagement dans la (ré)insertion socioprofessionnelle et notre volonté de poursuivre nos projets. La Coopérative SucréSalé applique réellement l’idée que l’entreprise peut être au service de l’Homme, comme instrument d’intégration et d’épanouissement tout en proposant des produits et services de qualité. Nos valeurs sont orientées vers l'Humain mais également sur son environnement en cherchant à travailler avec des producteurs locaux et des produits de saisons.

Que représente à vos yeux la notion d’’éthique dans l’économie aujourd’hui ?
La responsabilité des entreprises est un sujet omniprésent dans les médias et dans la société. Il nous semble évident de ne plus passer à côté dans un esprit de durabilité et de soins de notre planète mais également pour éviter de renforcer les clivages parmi la société. L'économie peut remplir cette mission. L'éthique devrait, selon nous, être davantage présente dans la société pour qu’elle devienne une norme. L'entrepreneuriat social tel que nous le pratiquons nécessite constamment de réussir à trouver le bon équilibre entre viabilité économique et objectifs sociaux. L'innovation pour nous dans le futur ? Poursuivre cette voie en améliorant nos pratiques mais également en donnant de plus en plus de place à des notions de durabilité, de management participatif, ceci dans tous les processus de nos entreprises.