FISHGUARD

Ce projet, financé par le programme européen Eurostars, vise à améliorer la surveillance des maladies de poissons d'élevage pour deux infections virales importantes, grâce au développement d'un test rapide de dépistage rentable, convivial, et réalisable sur le terrain.

La septicémie hémorragique virale et la nécrose hématopoïétique infectieuse sont des maladies graves qui touchent diverses espèces de poissons marins et d'eau douce, y compris la truite et le saumon de l'Atlantique. Ces deux infections sont très contagieuses et responsables de pertes élevées dans les fermes de poissons, avec une mortalité atteignant jusqu'à 90-95% chez les jeunes poissons. La prévention et la gestion des maladies sont, donc, fondamentales pour la durabilité de l'industrie de l'aquaculture européenne. Actuellement, les méthodes de diagnostic sont cependant coûteuses (~ 50 EUR/échantillon) et longues (2-3 semaines), empêchant les pisciculteurs de prendre des mesures appropriées en temps voulu.

Fishguard permettra une détection précoce et rapide de ces virus de poissons menaçants, améliorant ainsi la productivité, la performance économique et l'image de l'aquaculture européenne, par l'amélioration de la biosécurité, la santé et le bien-être des poissons d'élevage.

Fishguard sera développé en partenariat avec deux PME européennes, Bioscientia et Biotem, experts en immunoessais ainsi que dans le développement d'anticorps et de test immuno-chromatographiques.

La HEIG-VD, au travers du travail de l'institut IICT, contribuera par son expertise en bioinformatique et en méthodes d'apprentissage automatique, à l'optimisation de la production d'anticorps. Le projet se traduira par un prototype du produit, pour aboutir finalement à la mise en œuvre commerciale au niveau européen.