Dynamique du Parc Automobile Suisse : Taille, Structure et Emissions de Co2

Dynamique du Parc Automobile Suisse : Taille, Structure et Emissions de Co2

Projet PASECO 

Le secteur des transports est d'importance stratégique dans le déploiement des politiques socioéconomiques et industrielles permettant de respecter les objectifs de développement durable. Il est reconnu comme un des secteurs contribuant le plus aux émissions de gaz à effet de serre (GES). 

Nous nous intéressons ici plus particulièrement aux parcs automobiles des ménages, tant dans leurs tailles (nombre de véhicules) que leurs structures (types de véhicules) ou encore leurs utilisations (kilométrages, taux d'occupation, ...). Ces trois dimensions (taille, variété, usage) sous-tendent les émissions de GES et autres polluants atmosphériques associés. Celles-ci ont été et sont encore très étudiées. Elles intègrent de plus en plus la dimension environnementale, en particulier les émissions de Co2. Pour autant, s’il existe de grandes études très désagrégées dans la prise en compte des comportements des ménages face à une offre automobile, elles ne considèrent pas ou très peu l’ensemble des 3 dimensions et/ou leurs effets sur les émissions de GES. D’autre part, les études qui considèrent simultanément toutes ces dimensions sont agrégées et ne considèrent que peu la diversité des ménages et de leurs comportements d’équipement automobile et de son usage. 

Nous souhaitons ici proposer un micro-simulateur du parc automobile suisse et de son usage afin d’analyser l’évolution de ses émissions de Co2 (un des GES). Pour cela, nous souhaitons étudier les leviers économiques, sociaux, politiques, démographiques et géographiques, régissant les comportements de choix des ménages en termes d’équipement automobile (nombre et type d’automobiles) et de son usage (kilométrages). Nous souhaitons analyser de manière simultanée au niveau d’un ménage ses choix d’acquisition d’une ou plusieurs automobiles, la variété de la ou des automobiles choisies, ainsi que les kilométrages parcourus avec de celles-ci. Nous considérons les émissions automobiles de Co2 au niveau du ménage. Ce n’est qu’une fois réalisée cette étape d’analyse des demandes des ménages que nous pouvons nous assurer de capturer la diversité des comportements d’automobilité et, par agrégation, procéder à la simulation des impacts (et effets redistributifs) de politiques socioéconomiques et/ou industrielles sur les émissions de Co2 du parc automobile suisse.
PASECO