Carbovirium

Visualiser l’activité numérique de la Suisse Romande, son impact et ses émissions de carbone associées.

Carbovirium_Smoke

Carbovirium est une installation expérimentale entre art et science qui a pour propos de documenter et de rendre visibles les activités numériques des foyers en Suisse romande. Par sa singularité plastique, elle veut rendre tangible la diversité de nos interactions immatérielles quotidiennes et mettre en perspective leur matérialité cachée et interroger leur impact énergétique et environnemental.

infobésité écologie du numérique éthique technologique impact environnemental



Quelques mots sur le projet

Basée sur des données réelles, extrapolées à la Suisse romande, Carbovirium capte l’empreinte de toutes les activités numériques qui passent par un Wifi et les classes selon leur besoin en énergie. Pour rendre compte des effets d’accumulation dans le temps, le système imprime en continu un ruban thermique qui présente des analogies concrètes (litres d’eau bouillie, pizzas décongelées, Km à vélo, etc.) et ainsi exposer le-la visiteur-euse à l’impact réel de ses pratiques dématérialisées.

Les données sont collectées par l’intermédiaire d’un projet scientifique mené conjointement par les instituts MEI et REDS de la HEIG-VD et la méthode de calcul énergétique, qui prend en compte l’ensemble du système, a été développé spécifiquement pour le contexte suisse avec des experts académiques.

L’ambition de Carbovirium est d’activer la curiosité du grand public par une installation tangible, soutenue par une démarche scientifique rigoureuse, afin d’encourager la sensibilisation à la thématique de l’énergie des données.

Équipe

Laurent Bolli

Professeur associé

Financement

  • Pole de Création Numérique
  • MEI