Secuflex : caméra intelligente

Aujourd’hui, la vidéo surveillance est devenue une réalité dont on n’échappe pas. Les autoroutes, les lieux publics, les zones industrielles, gouvernementales, les rues, les carrefours... Dans tous ces lieux les caméras font partie intégrante de notre vie, sans même que l’on y prête une quelconque attention.
Pourtant le rôle des caméras ne s’arrête pas là. C’est dans le but de les transformer en capteurs d’événements que l’institut des Systèmes d’Information eMbarqués (SIM) de la HEIG-VD a mis au point une nouvelle caméra intelligente, autonome, flexible et sécurisée : La caméra SecuFlex. L’intérêt principal pour l’utilisateur de la caméra n'est plus l'image mais l’événement, et les statistiques qui en découleront, dans le but de prendre conscience de l’importance de cet événement.

Pour donner un exemple plus concret, cette nouvelle caméra permettra de déterminer le nombre d'accidents évités de justesse chaque jour sur un nouveau passage-piétons placé en sortie d'un rond-point.

Les limites des technologies actuelles

Les solutions classiques en vidéo sont composées de capteurs d’images, qui sont ensuite directement transmises à un ordinateur central. C’est là que sont concentrées les opérations de traitement et d’enregistrement pour une ou un ensemble de caméras. Ce type d’architecture mobilise une puissance de traitement centralisée extrêmement importante. Les coûts d’installation en termes d’infrastructure sont eux aussi assez considérables : quel que soit le type de caméras (analogiques ou numériques), les frais de câblage sont élevés pour satisfaire les besoins en bande passante.L’apparition de caméras à haute résolution permet d’envisager de nouvelles applications, mais remet en question l’architecture des solutions classiques devenues inadaptées tant par leurs limitations technologiques (bande passante insuffisante, puissance de traitement inaccessible) que par leur coût prohibitif.

Autonomie, puissance, sécurité et flexibilité

La solution proposée et mise au point par les ingénieurs de l’institut des Systèmes d’information eMbarqués, sous la houlette du Professeur Cédric Bornand, vient combler les lacunes des versions précédentes. Si les nouvelles solutions de vision décentralisée proposent pour la plupart une bonne capacité d’enregistrement local, elles sont en revanche très limitées sur leur puissance de calcul et de traitement local. La caméra intelligente « SecuFlex» s’affranchit de cette limitation et permet d’ouvrir l’accès à des systèmes d’analyse performants, tout en protégeant par un système de cryptage, l’applicatif réalisé et embarqué dans la caméra.

Par ailleurs, si l’on analyse le processus de surveillance du dispositif actuel, on comprendra que la présence d’une technologie de détection ou d’une personne physique est indispensable. Plus avec « SecuFlex ». Des algorithmes optimisés permettent d’extraire des événements afin de générer les alertes associées. La caméra intelligente, basée sur un système d’exploitation Linux embarqué, permet l’implémentation efficace de nouveaux algorithmes tout en assurant la sécurité à la fois des données et du code grâce à un encryptage. Elle peut être alimentée directement par ethernet (PoE) ou USB. Sa faible consommation d’environ 2W permet d’envisager une alimentation autonome, par panneau solaire par exemple. De plus, de nouveaux imageurs seront rapidement interfacés, l’imageur étant placé sur une carte d’extension adaptable aux besoins de l’application. Quant à la présence de ports USB, ils permettent d’étendre les possibilités de stockage à tout type de besoin, tout comme les interfaces de communication (wifi, GPRS, GPS…).

En d’autre termes, c’est une caméra décentralisée, puissante, sécurisée et flexible qui sera entre vos mains. Pour preuve, la société Viacam a été la première à avoir testé et même adopté cette nouvelle caméra. L’entreprise, basée à Yverdon-les-Bains, est spécialisée depuis plusieurs années dans la détection automatique de véhicules et de piétons et se lance désormais dans la sécurité sur le poste de travail.