Actualités

Intégration pour la page d'accueil des actualités avec le widget "News"

Le prix HEIG-VD Innogrant/FitGrant 2017 revient à… Nextep !

juil. 20, 2017, 10:12 by Tiana Aeschbacher
La HEIG-VD a le plaisir d’annoncer que le prix Innogrant/FitGrant 2017 est attribué à Kevin Mamalis, Alexandre Grillon et Clément Gabry pour le généreux projet Nextep.

NextepCoFounders

De g. à dr. : Clément Gabry, Alexandre Grillon, Kevin Mamalis

Nextep est un projet ayant vu le jour à la suite d’un projet de Bachelor de la HEIG-VD, supervisé par le Professeur Pierre Bressy de l’institut iAi, mené par Kevin Mamalis, titulaire d’un Bsc. en Mécatronique, rejoint par Alexandre Grillon, expert en logiciel de visualisation 3D et Clément Gabry, chargé des affaires réglementaires, du commercial et des aspects légaux, en février 2017. Le projet consiste à développer des technologies réduisant drastiquement le coût des prothèses sur mesure, permettant aux personnes ayant été amputées d’un membre inférieur d’accéder au confort des meilleures prothèses.

Le constat actuel

A l’heure actuelle, ces personnes n’ont que deux alternatives pour le port d’une prothèse que l’on appelle également « liner ». Soit elles ont la possibilité de se faire fabriquer un liner sur-mesure, ce qui implique des coûts extrêmement élevés du fait d’une fabrication manuelle, soit elles optent pour un liner à forme standardisée, qui ne prend, cependant, pas en compte les différentes sensibilités des zones du moignon (osseuses, adipeuses, tendineuses, musculaires, cicatricielles, etc.), et se révèle bien souvent très douloureuse.

La solution Nextep

Pour pallier à cette problématique, l’équipe de Nextep a eu l’idée de mettre en place un dispositif complet permettant de créer un liner sur mesure à moindre coût.

Ce système consiste en un package hautement automatisé qui se compose de trois modules  :

  • Un scanner 3D qui permet d’acquérir la forme du moignon, ainsi que la rigidité locale du tissu,
  • Un logiciel pour concevoir le liner,
  • Une imprimante 3D de silicone pour imprimer le liner sur mesure.

Les avantages de ce système concernent bien évidemment et avant tout les personnes concernées par le port de liner, mais aussi les assurances maladies et prothésistes qui peuvent fournir de meilleures solutions à de meilleurs prix.

Les étapes de développement du dispositif

Aujourd’hui, les prototypes du scanner et du logiciel sont désormais opérationnels, l’imprimante est, quant à elle, encore en phase de développement. L’équipe Nextep prévoit de commercialiser le package complet d’ici à mi-2018, d’abord dans les pays développés puis dans un second temps, dans les pays en voie de développement, lorsque la technologie et les coûts seront suffisamment maîtrisés et adaptés.

Soutenu par l’institut d’Automatisation industrielle (iAi) et le pré-incubateur STarmac de la HEIG-VD, Nextep s’est vu classé au premier rang devant 6 autres participants et se verra remettre une bourse de 100'000 CHF dont le but est de financer, au travers des mécanismes de soutien accrédités par la FIT, ces diverses phases de développement et de commercialisation.

Contact : Kevin Mamalis, kevin@nextep3d.ch